top of page

L'histoire du massage.

Dernière mise à jour : 25 févr. 2022





Le massage est un art de guérison intuitif qui fait parti de notre quotidien depuis des milliers d'années. Instinctivement, nous frottons des zones qui nous font mal. Mais d'où viennent ces techniques ?



Il y a plus de 6000 ans, en Inde, le tout premier massage est apparu: l'ayurvédique aussi appelé "science de la vie". Dans les milliers d'années qui ont suivi, la Chine, le Japon et la Thaïlande ont fait de même en créant leurs propres massages (shiatsu, réflexologie plantaire, thaï et amma).




En Europe, les premiers recensement de massage date de -450 avant JC, ce sont les grecs, Platon (philosophe) et Hippocrate (père de la médecine) qui enseignaient le massage pour les gladiateurs. Convaincu des bienfaits de cet art, les Romains s'en sont inspirés et c'est ainsi que les premiers Thermes (bains relaxants) virent le jour. Le massage a été utilisé pendant des années pour soulager et guérir, les maux du corps et de l'esprit. Jules César se faisait masser pour soulager son épilepsie. Malgré cela il fut interdit de pratiquer le massage pendant des centaines d'années dût à l'omniprésence de la religion, tout acte entraînant le toucher à des fins agréables était considéré comme un péché.




En 1812, le suède Per Henrik Ling, considéré comme le père du massage moderne, créa une nouvelle approche de massage plus vigoureuse mais tout aussi relaxante et efficace: Le massage suédois. Grâce à lui le massage a repris une place importante dans le monde et a été de nouveau considéré comme une thérapie naturelle. Les techniques qu’il a développé sont considérées comme le fondement de tout massage: effleurage, friction, pétrissage, tapotement, vibration.



Plus récemment, une explosion de la recherche et de l’intérêt pour les massages a eu lieu en France et à travers le monde. Actuellement, plus de 70 techniques de massages sont pratiquées, toujours sous l'inspiration de Ling.








159 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comentários


bottom of page